Actualités Actualité

La filière de recyclage des déchets de plâtre s’implante en Gironde

stock_dechets

PENA ENVIRONNEMENT et VEOLIA s'engagent pour cette filière ...

Depuis quelques mois, deux entreprises de collecte de déchets proches de Bordeaux proposent à leurs clients (entreprises ou collectivités) une voie de recyclage des déchets à base de plâtre.
En effet grâce au partenariat conclu avec un producteur de plaques de plâtre, avec le concours de la société RECOVERING SARL, deux collecteurs PENA Environnement et VEOLIA situés respectivement à Mérignac et Cadaujac trient et massifient les déchets de plâtre conformément au cahier des charges établi par l’usine PLACOPLATRE à Cherves Richemont (16).
Cette nouvelle filière permet non seulement de respecter la réglementation en matière de gestion de ces déchets, de limiter l’enfouissement et d’économiser des ressources naturelles.

 

Que dit la réglementation ?

Les déchets de plâtre ne sont pas des déchets inertes. Bien que le gypse soit très stable dans son milieu naturel, il évolue dès lors qu’il est mis en contact avec des matières organiques et peut dans certains cas générer des nuisances.
Depuis 2006, il est strictement interdit d’enfouir des déchets de plâtre dans les Installations de Stockage de Déchets Inertes (I.S.D.I) sauf en très petite quantité (arrêté du 15 mars 2006). Il est bien entendu interdit de procéder à des dilutions. Il faut à présent les stocker dans des alvéoles monomatériau spécifique dans des Installations de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND).

 

Les possibilités de stockage

Il n’existe aucune alvéole spécifique plâtre dans un rayon de 400 km. Cette carence laisse place à une certaine tolérance puisque les déchets de plâtre sont envoyés en grande majorité en mélange dans les principales I.S.D.N.D du département et des zones limitrophes.

 

La voie du recyclage

Le cahier des charges à respecter est très strict mais force est de constater que les collecteurs impliqués dans la filière depuis 3 ans en Rhône Alpes arrivent à le respecter. Il n’y a eu que très peu de refus ou de déclassement de lot déchet depuis le lancement de la filière.
Les déchets concernés sont ceux tout d’abord ceux issus de la pose des plaques et de carreaux. En effet l’utilisation de ces produits en construction génère en moyenne 7 % de chutes qu’il faut recycler. Les déchets de la réhabilitation et de la déconstruction sont aussi concernés pour que les principaux corps étrangers en aient été écartés.

Une fois correctement trié, les déchets sont stockés par lot de plus de 20 tonnes puis expédiés majoritairement en camion à fond mouvant (FMA). Chargé par le haut et déchargé par l’arrière par glissement progressif de la matière, ce type de camion offre le maximum de sécurité en termes de manipulation.
La réincorporation du recyclat se fait de manière contrôlé et dosé (en général pas à plus de 10%) afin de garder toutes les caractéristiques des plaques de plâtres habituellement produites.

 

Le gisement en Gironde et les perspectives de développement

La Gironde est le plus grand département français. On estime le gisement à plus de 12000 tonnes de déchets de plâtre. D’autres partenaires couvrant d’autres zones seront agréés dans les prochains mois afin d’offrir une couverture complète du département.

 

Pour en savoir plus :

Jean-Yves BURGY  - Recovering SARL
12 bis rue Vavin  - 75006 Paris
Email : jyburgy@recovering.fr 
www.recovering.fr 
Tél: 06 09 03 82 40

Poudre de Gypse - La filière de recyclage des déchets de plâtre s’implante en Gironde